FONCTIONNEMENT ET HISTORIQUE DES MARAIS

Retrouvez dans cette rubrique :

Historique de la formation des marais


revenir en haut

Fonctions écologiques des marais des Olonnes


revenir en haut

  • Des exportations importantes de matières organiques vers le milieu marin moins productif,
  • L’alimentation de nombreux poissons marins surtout dans leur phase juvénile ;
  • Une fonction d’épuration des rejets dans les cours d’eau qu’ils alimentent,
  • L’épanchement des crues et des inondations,
  • Un habitat unique pour l’avifaune migratrice.

L’homme a très tôt aménagé ces marais dans un but de production. Il a fourni un travail énorme.Il en résulte un écosystème très marqué par l’activité humaine nécessitant, pour survivre, une activité humaine constante.

Les activités humaines dans les marais


revenir en haut

  • Pisciculture extensive : origine ancienne, l’extension a suivi le déclin des salines. Actuellement, il s’agit de l’activité principale dans les marais,
  • Ostréiculture : dans le bassin des chasses de 1850 à 1970 puis dans l’Auzance pour très peu d’ostréiculteurs,
  • Saliculture : origine très ancienne, elle a façonné la forme des marais et en à fait sa prospérité. Actuellement, elle survit principalement avec et pour le tourisme,
  • Agriculture : autrefois, elle occupait une bonne partie des bossis. Actuellement, seuls quelques bossis sont voués aux pâturages.

On retrouve également :

  • La chasse,
  • La pêche,
  • L’observation des oiseaux.

L’alimentation en eau des marais


revenir en haut

Fonctions des écluses de chaque marais


revenir en haut

Les écluses ont trois fonctions :

  • Le renouvellement d’eaux (prises et rejets),
  • L’alevinage et l’empoissonnement,
  • La pêche de l’anguille d’avalaison.

Fonctionnement des écluses des marais :

  1. Fin de prise en vive eau début de mort d’eau :
    • Le marais est fermé au niveau le plus haut atteint par la marée,
    • Pendant 8 jours le marais n’a plus aucun échange avec l’extérieur s’il fait chaud la température augmente vite ainsi que la salinité,
    • L’évaporation fait baisser le niveau.
  2. Fin de mort d’eau, soit 2 jours avant la première prise :
    • Le marais sera mis en vidange avec les planches nécessaires pour le vider à la hauteur désirée . On peut profiter du courant sortant pour capturer des alevins attirés par le flux sortant.
  3. Début de prise en vive eau jusqu’au plus gros coefficient (ou fin de prise ):
    • Le niveau monte dans le marais et atteint son maximum en principe le dernier jour de la prise qui dure de 4 à 6 jours,
    • Le flux n’arrive pas dans tous les marais en même temps et quelquefois difficilement.

La difficulté de prévoir l’arrivée du flot fait que des exploitants attendent que l’eau commence à monter pour renvoyer, s’exposant à reprendre immédiatement leurs eaux sales ou à les envoyer chez ceux qui prennent de l’eau fraîche après avoir bien fait leur renvoi.

Les poissons des marais


revenir en haut

Les marais sont un formidable éco-système riche et fragile où vivent et se reproduisent de très nombreux poissons.

Les causes de mortalité des poissons des marais :

  • Temps chauds ou temps orageux : les crises dystrophiques, eutrophisation du milieu (Marais virés ou tournés),
  • Temps froids : les mortalités par le gel,
  • Les prédateurs à poils ou à plumes : les oiseaux piscivores, les mammifères piscivores, le braconnage,
  • La pêche.

Les oiseaux des marais


revenir en haut

Parce qu’ils sont très riches en nutriments, de nombreux oiseaux s’arrêtent dans les marais pour se nourrir. C’est surtout le cas lors des migrations du printemps et de l’automne.

Les algues des marais


revenir en haut

Les principaux genres de macrophytes rencontrés dans les marais des Olonnes sont :

  • Ruppia,
  • Gracilaria,
  • Chaetomorpha,
  • Cladophora,
  • Enteromorpha,
  • Ulva en lame.

Actualités

N’hésitez pas à nous faire partager vos avis sur le contenu ou les photos du site.

Laissez-nous un message et nous nous efforcerons de faire évoluer notre site.